Vous êtes ici

 



 

Le psoriasis est une dermatose qui peut être non seulement responsable d'un handicap physique et psychique mais aussi avoir un retentissement économique important pour le malade. Certaines localisations de la maladie psoriasique, comme les atteintes unguéales ou sexuelles par exemple, sont susceptibles d'avoir des conséquences importantes sur la vie quotidienne. La prise en compte de la souffrance physique et psychique des patients souffrant de psoriasis par le médecin assurant la prise en charge est fondamentale. Au cours de la consultation, la tâche du dermatologue est d'évaluer l'impact du psoriasis à partir des données de l'examen clinique qui apprécie la sévérité des manifestations, mais son rôle est aussi, à partir des éléments recueillis au cours de l'interrogatoire, de prendre conscience des conséquences du psoriasis sur la vie sociale, sur les activités de la vie quotidienne et de la vie professionnelle. Cette dernière dimension est particulièrement important en cas d'atteinte des mains ou de rhumatisme psoriasique. Le patient doit établir un dialogue constructif avec son dermatologue afin de préciser l'impact de cette dermatose sur le travail et décider de la nécessité ou non d'une reconversion professionnelle.

Le psoriasis est une maladie qui bouleverse non seulement la vie des personnes qui en sont affectées, mais également celle de leurs proches et en particulier du ou de la conjointe qui partage le vécu quotidien face à la maladie. Il a été mis en évidence un impact psychologique du psoriasis sur les proches du patient qui s'exprime par de l'inquiétude vis-à-vis du futur des malades et des effetcs secondaires des traitements.

Il importe donc au médecin de tenir compte du rôle essentiel des proches dans le soutien et dans l'accompagnement des patients qui souffrent de cette maladie jugée stigmatisante en grande partie en raison de l'ignorance trop importante du grand public. Dans cette revue, nous nous proposons de faire un focus sur ces points peu connus qui jouent un rôle particulièrement important dans le vécu des patients souffrant de psoriasis.

Télécharger le PDF

L’été met la peau dans tous ses états. Après des mois enfouie sous ses apparats d’hiver, la peau s’expose. On dit d’elle qu’elle est notre protection mais aussi le miroir de notre âme. La légèreté souvent attribuée aux maladies cutanées cache cependant des affections récurrentes, potentiellement sévères et graves qu’il ne faut pas sous estimer car elles ont de plus le handicap d’être affichante et donc à la vue des autres.

Dans un monde où l’apparence est un critère de bonne santé, il est bon de rappeler que la peau peut faire souffrir de même qu’altérer la qualité de vie mais que des progrès sont constamment fait en matière thérapeutique et d’accompagnement.
A côté de ces peaux « pathologiques » il y a celles que l’on veut rendre plus belle…
A l’approche de la saison estivale, il faut rappeler que nous ne sommes pas égaux vis-à-vis du soleil et que nous devons nous protéger. Le choix cosmétique dans ce domaine est vaste et il est nécessaire de l’orienter en fonction de notre type de peau et de l’intensité de l’exposition solaire. La peau est notre enveloppe, prenons en soin !

Ce 1er numéro de « Magpatients Dermo » a été conçu pour vous, pour vous donner le maximum d’informations dans une discipline en constante évolution. A travers ses différentes rubriques, il s’est voulu attractif, instructif et… récréatif.

Bonne et agréable lecture.

Télécharger le PDF