Vous êtes ici

Chaque année, nous dépensons 12 milliards d’euros pour la prise en charge des maladies cardio-vasculaires, c’est-à-dire pour le traitement, entre autres, de 130.000 infarctus du myocarde et de 130.000 accidents vasculaires cérébraux.

Ces maladies sont responsables d’environ 150.000 décès par an. Elles sont également la cause de 500.000 hospitalisations et sont une source importante de handicap. Malgré ces chiffres inquiétants, il faut souligner les progrès des dernières décennies, les médicaments mis à notre disposition, par la recherche, et par l’industrie du médicament, si souvent décriée, ont permis des progrès considérables en termes de traitement des maladies et, de manière plus générale, du risque cardio-vasculaire. Ce risque de développer une maladie du coeur ou des vaisseaux est aujourd’hui un élément essentiel. Il est dépendant de l’âge, mais aussi de conditions associées comme le diabète et l’hypertension.

Il est également très largement lié à notre mode de vie : le tabac, le surpoids, la sédentarité, le stress, sont des acteurs majeurs de notre devenir cardio-vasculaire et, malheureusement, nous ne faisons que très peu de progrès dans leur prise en charge. Ici, c’est chacun d’entre nous qui est concerné, médecins, patients, mais aussi citoyens et parents tant la prévention est essentielle.

L’information joue un rôle primordial, et ce magazine, dont l’objectif est de faire connaître et d’expliquer au plus grand nombre le risque et les maladies cardio-vasculaires, devrait être un élément contributif important ; saluons sa sortie !